Tricky – Adrian Thaws

f56cc956

Le bougre n’aura pas mis longtemps pour pondre un nouvel album. Une petite année après False Idols,  Tricky revient sous son vrai patronyme : Adrian Thaws. Malgré les apparences, il ne s’agit pas son album le plus intime. D’après lui, il utilise son nom afin de montrer aux gens qu’ils ne le connaissent pas. Il est vrai que Tricky propose souvent des choses différentes, cela après vingt-cinq ans de carrière. Comme d’habitude, l’album est bourré de featuring en tous genres. On retrouve Francesca Belmonte (aux coté de Tricky depuis 2008), Bella Gotti ou encore Tirzah.

Ça bouge !

Tricky avoue que Adrian Thaws est son disque le plus « clubesque ». Étonnant connaissant son débit lent et chuchoté. Il est bien vrai que certains titres dépotent. « Nicotine Love » est bien sympatoche, « Why Don’t You » est une référence à The Prodigy. On appréicie le flow bien anglais de Bella Gotti sur ce morceau. Elle fait encore plus fort sur « GangsterChronicle », morceau hip-hop nuancé avec un peu de dubstep. Le titre est old school bien comme il faut. Tricky se permet même de réutiliser le sample de « Unfinished Sympathy » trouvé par ses compères de Massive Attack.

Machine à sample

Comme tout disque de Tricky, on joue au jeu des samples. Le sample d’Alice In Chains sur « Keep Me In Your Shake » – en collaboration avec la chanteuse nigériane Nneka – fait forcement plaisir. Le rendu est vraiment superbe. Preuve que le sample n’est pas qu’une vulgaire copie ! (Bande de pontchaillou !). 

Voilà, Tricky nous fait encore un beau cadeau. C’est pas de refus en cette période de rentrée. Après toutes ces années, il sait toujours trouver les bons morceaux pour nous surprendre et nous faire adhérer encore et encore à sa musique.

La Note :

4

Une pensée sur “Tricky – Adrian Thaws

Laisser un commentaire