ThirdMan Records: Le temple de Jack White

BAn

Dans les années 2000 un certain Jack White a fait revivre le rock garage avec le groupe désormais culte The White Stripes. Le multi-instrumentaliste de Detroit se fait alors connaître pour ses talents multiples. Compositeur émérite, guitariste de génie et batteur atypique, Mister White se lance en 2001 dans la gestion de label avec Third Man Records. Le label prend véritablement vie en 2007 avec la sortie du dernier album des White Stripes, Icky Thump. (En vinyle et en Mono)

Mais c’est en 2009 que l’aventure devient encore plus excitante. Jack White donne une vie à son label en implantant un complexe musical qui en ferait rêver plus d’un à Nashville dans le Tenesse. Ce complexe comprend un studio d’enregistrement, une salle de concert, un laboratoire photographique ainsi qu’un record store ouvert au public comme n’importe quel disquaire.

thirdmanshop

La devise du label est la suivante « Your Turntable’s Not Dead » autrement dit « Votre platine n’est pas morte ». Chez Third Man Records on sort principalement des disques vinyles. Jack White retourne donc dans la tradition du tourne disque, de cet instant dédié à la musique. Un aspect rétro qui colle totalement au style de musique Rock & Roll que propose le label. C’est un aussi un filon qui est à exploiter en ce moment. La vente de Cd chute vertigineusement depuis l’arrivée de iTunes et compagnie mais, le disque vinyle a survécu depuis toutes ces années et revient à la mode et Jack White ne lésine pas sur les moyens. Le label propose souvent des vinyles en édition très limitée, colorés et même souvent très originaux. A l’occasion du record store day 2012 (journée nationale des disquaires indépendants) Third Man Records propose les premiers vinyles remplis de liquide. Pas étonnant que Jack White fut nommé ambassadeur du Record Store Day 2013.

Le label a un sacré catalogue avec plus de 200 références. On retrouve bien évidemment les groupes de Jack White comme les Dead Weather et les Raconteurs. Le tout nouveau directeur de label a même souhaité réediter les albums des Whites Stripes. Il confia à Canal + lors de Concert privé : « Je souhaite que tout ce que j’ai fait soit toujours disponible en vinyle. Je déteste les disques épuisés. » Third Man Records réédite également des grands disques de la musique nord américaine tels que des enregistrements de Jhonny Cash ou Charley Patton. Mais, le label ne fait pas que dans le old school. The Greenhornes, Seasick Steve, Willy Moon et bien d’autres artistes prometteurs ont signé sous le label. Il y a également quelques collaborations avec des artistes surprenants tel que le présentateur Américain Conan O’Brien ou l’acteur et poète Edgar Oliver. Vu que le complexe situé à Nashville contient une salle de concert, Third Man Records sort régulièrement des lives d’artistes signés ou pas. On retrouve donc un live des Melvins ou encore un concert des Kills. Bref, ce label est plein de vie et de surprises. 

1295479066-nashvillescene_jomccaughey8

Third Man Records c’est aussi une boutique. On retrouve dans les locaux, un petit disquaire. Bien sûr, n’est ici proposé que les sorties du label. Il n’est d’ailleurs pas rare de croiser Jack White en chair et en os en train de ranger quelques vinyles dans les bacs. La boutique nous ramène dans les années 50. D’ailleurs les couleurs Jaunes et Noires font énormément penser au mythique studio Sun (Elvis Presley, Jerry Lee Lewis, Jhonny Cash et j’en passe). Cette boutique pourrait aussi être qualifiée de musée. L’unique cabine d’enregistrement sur vinyles est dans le shop ainsi que bien d’autres machines uniques. La meilleure solution, pour vous donner une idée de la beauté et de l’originalité de cette boutique ainsi que du complexe Third Man Records, est de vous partager une petite vidéo.

Si vous aimez le Rock&Roll, si vous aimez les vinyles, si vous aimez les styles graphiques rétro ou alors si vous aimez Jack White, foncez ! Ce label est une petite mine d’or. Des enregistrements sincères, des lives dévastateurs, une identitée visuelle assumée. L’investissement de Jack White paye. Ce dernier a d’ailleurs annoncé qu’un album des Raconteurs et des Dead Weather arrivera bientôt. Monsieur White, quand allez vous finir de nous rendre heureux ?

Lien: http://thirdmanrecords.com/news 

Laisser un commentaire