Prince – Art Official Age

prince-art-official-age

Admirez cette pochette retouchée à l’extrême et inclinez vous devant le retour de Prince ! Quatre ans après 20Ten – qui n’était pas si foufou que ça – le célèbre compositeur de « Purple Rain » revient donc mettre une petite dose de kitch dans nos lecteurs MP3. ART OFFICIAL AGE n’arrive pas seul car le même jour son altesse a sorti PLECTRUMELECTRUM, avec son nouveau groupe 3RDEYEGIRL. Bref, Prince veux faire de 2014 son année, rien est moins sûr…

Prince du kitch 

L’intro du premier morceau fait très très peur. Ça semble produit tel l’ersatz d’un album de R’n’B un peu vieillot. Pourtant « ART OFFICIAL CAGE » est un très bon morceau. Ça part dans tous les sens et l’écoute en devient déroutante mais, au final c’est assez épique. On retrouve également un Prince plus classique sur « THE GOLD STANDARD » où il nous sort ses plus beaux riffs funk. Il n’est alors pas difficile de se mettre à remuer les fesses en écoutant ce cousin éloigné de « Kiss ». « BREAKDOWN » rappel quand à lui le Prince de Purple Rain, n’hésitant à craquer vocalement son slip pour donner aux auditeurs une fin de morceau totalement folle ! Le meilleur titre de l’album reste néanmoins « FUNKNROLL » ! L’intro est juste trop cool et Prince y mélange plein de styles différents. Comme souvent sa voix est pitchée (modifiée pour sonner plus aigue). Prince joue avec les infra-basses, les gros synthés et les guitares. Bref, c’est cool.

Funk And Prout !

Le reste de l’album est beaucoup plus amer. C’est très (trop !) R’n’B, style qui ne me touche pas, sauf quand Prince s’y colle. Mais cette fois-ci, ça ne marche pas du tout. C’est très peu inspiré (c’est triste de dire ça de Prince). « TIME » est chiant comme la pluie, « CLOUDS » rappelle beaucoup trop les singles de Mariah Carey ou encore ceux de Fergie, c’est dire… On atteint le fond du trou avec « BREAKFAST CAN WAIT » qui va vite nous donner envie de tourner la page et d’arrêter la lecture du disque.

Bon j’ai pas été tendre avec mon petit Prince adoré. Je tiens à souligner la production qui – comme d’habitude – est très bonne. Tout comme les instrumentations qui sont exécutées d’une main de maître. Malgré tout, ART OFFICIAL AGE reste trop inégal. Seulement quatre morceaux sur treize ont retenu mon attention. Prince n’est pas convaincant sur ce nouvel album. Cela reste une musique que l’on écoutera en slip, le samedi matin, à la sortie de la douche. PLECTRUMELECTRUM va peut être relever le niveau…

La Note: 

3

Une pensée sur “Prince – Art Official Age

Laisser un commentaire