Nine Inch Nails – Not The Actual Events

nin

Trent Reznor est un sacré malin. Quelques jours avant Noël, il annonce la sortie d’un nouvel EP : Not The Actal Events. Accompagné d’une réédition vinyle de tous les albums de Nine Inch Nails, ce nouveau disque est selon Reznor : « virage inattendu par rapport à Hesitation Marks, et même méconnaissable du travail de bande originale, c’est un disque difficile d’accès et peu amical, auto produit, qu’on avait besoin de faire. » (Trad NinNews.fr). De quoi mettre l’eau à la bouche !

L’heure du changement.

Trent Reznor nous avait prévenu, ce disque est assez étonnant. Avec son dernier album, Hesitation Marks, Nine Inch Nails s’orientait vers une musique très électronique, dans les sillages de ce que Reznor avait pu faire avec How To Destroy Angels. Not The Actual Events est une réelle cassure pour l’univers du groupe. Tout d’abord graphiquement. Rob Sheridan, directeur artistique pour Nine Inch Nails depuis 1999, est remplacé par John Crawford, un artiste californien à l’univers très sombre et dérangeant. Deuxième gros chamboulement : l’arrivée d’Atticus Ross au sein du groupe.

C’est peut-être une très bonne nouvelle pour le groupe, qui va avec cette arrivée prendre une bouffée d’air frais. À noter que c’est la première fois que Trent Reznor n’est pas seul à la composition d’un disque de Nine Inch Nails. Rappelez-vous, sur la pochette du premier album du groupe : « Nine Inch Nails Is Trent Reznor ».

L’effet Broken.

Le contexte maintenant posé, passons à la musique. Le 22 décembre 2016, soit la veille de la sortie de l’Ep, le groupe diffuse le titre « Burning Bright (Field On Fire) ». Énorme surprise ! La production est cradingue, Trent Reznor s’énerve sur un morceau très proche du Doom metal de Earth. Le groupe s’est totalement lâché, c’est gras, c’est lourd. Ce premier morceau n’est pas sans rappeler l’Ep Broken qui, lui aussi, avait été un vrai cri de rage pour Reznor. « Branches/Bones » ouvre l’album sur la même logique. Les guitares sont sursaturées et Reznor est on fire ! En moins de deux minutes, ce morceau fait déjà jubiler. Nine Inch Nails est de retour, avec des coups de pieds dans la gueule !

« The Idea of You » reste dans cette même optique de puissance et de noirceur. Comme si The Fragile avait fait des gosses avec la B.O. de Gone Girl. Nine Inch Nails n’a pas rangé les synthétiseurs pour autant, « Dear World » est bien là pour nous rappeler que le roi du sound-design, c’est Monsieur Reznor (et Monsieur Ross).

Du beau linge !
Du beau linge !

Not The Actual Events est probablement l’un des plus gros moments d’euphorie de 2016. Une surprise que l’on attendait plus. Reznor retombe dans ses tourments, ce qui bonifie incroyablement sa musique. L’arrivée d’Atticuss Ross dans le projet apporte un renouvellement qui, on l’espère, va durer. Maintenant, il va falloir sortir un album en 2017, car laisser cinq morceaux aussi bons dans la nature c’est criminel.

La Note: 

5

Laisser un commentaire