Moodoïd – Le Monde Möö

Moodoid-Le-Monde-Moo

Découverte pop de la 35ème édition des Transmusicales de Rennes, Moodoïd partage un univers psychédélique sucré assez original. Mené de front par Pablo Padovani accompagné de quatre musiciennes, Moodoïd mise sur une musique aussi imaginative que rêveuse. Le groupe avait fait sensation en septembre 2013 avec un premier Ep prometteur avec des titres comme « Je suis La Montagne » et « De Folie Pure ». Oui, vous l’aurez compris, les textes sont en français. Cela donne l’impression d’écouter un livre audio de contes et merveilles. Pennons « la route de cristal » et entrons dans Le Monde Möö.

Pays magnifique rempli de vices et de folies

L’entrée dans ce monde fantastique commence avec « Les Garçons Veulent De La Magie ». Laissez moi vous dire qu’il s’agit là d’une belle entrée en matière. On sent toutes les facettes que le groupe est capable d’apporter à sa musique. « La Lune » plonge Le Monde Möö dans le noir. On part alors dans un voyage cosmique aux sursauts rock bien sentis. Le soleil se lève et la journée commence sur les chapeaux de roues avec « Machine Métal ». L’introduction du morceau fait penser au « Shadow On The Wall » de Mike Oldfield, les instruments semblent tout droit sortis des années 80. Cette mélodie et cet entrain rappellent le génie des Midnight Juggernauts. Le tout pour finir dans une furie ahurie et décadente.

Le monde « Mou »

Blague obligatoire maintenant faite nous pouvons continuer le voyage. Malheureusement, l’aventure n’est plus si rose. On croise « Les Oiseaux » aux multiples changements mélodiques rendant notre esprit confus. La confusion, c’est peut être ce que souhaite nous apporter Le Monde Möö. L’arrêt devant le titre « Yes&You » n’est pas mémorable. Le voyage commence à être de plus en plus pénible. Le cinématographique « Les Chemins De Traverse » va nous décrocher un sourire et nous donner le courage de terminer l’aventure. C’est avec grand bonheur que l’on découvre le bouquet final. « Heavy Metal Be Bop 2 » et « Les filles font que le temps est jouissif » vont nous remonter le moral et nous donner envie de recommencer le voyage même si certains endroits du monde Möö ne sont pas aussi excitants que le dit la rumeur.

Même si Le Monde Möö possède quelques passages creux, on ne peut que féliciter Moodoïd pour créer dès le premier album un univers unique et personnel. On trouve de magnifiques morceaux qui ont le mérite de nous faire sortir de notre quotidien et d’éxplorer des terres inconnues.

La Note: 

4

Laisser un commentaire