Metronomy – Love Letters

cover

Salut bande de bobo en mocassin. Aujourd’hui on parle d’un album qui est devrait enrichir vos conversations post course hippique à Longchamp. Bon, ok je suis dur. Mais quand un album aussi hype que celui qu’on va critiquer est dans les bacs, on ne peut s’empêcher de faire la remarque. Après le carton de l’album « The English Riviera » le groupe anglais Metronomy, mené par Joseph Mount, revient avec « Love Letters ». Grosse attente autour de cet album donc et malgré le ton sarcastique de cette intro on pense que du bien de ce nouvel opus.

Lettre d’amour à la pop

Premier constat. L’album est produit très sobrement, mettant en avant les synthétiseurs et la voix de Josheph Mount. Metronomy ne s’embête pas avec les batteries et fait appel à une simple boite à rythme. Cet album sonne alors très intime et cela se confirme sur le titre « I’m Aquarius » qui est d’une beauté sans nom. Le morceau est simple mais chargé d’émotions, de mélancolie, de tristesse et de bonnes idées. Le morceau d’ouverture « The Upsetter » est également dans la même veine. Mais ce nouvel opus ne fait pas la part belle qu’aux mélodies sentimentales. « Love Letters » est un vrai tube pop au bon sens du terme. Les rythme est simple mais efficace, le refrain est prenant.

Production rétro

Revenons un peu sur la production assez intimiste de cet album. On a vraiment pas l’impression d’écouter un album de 2014 avec « Love Letters ». Il n’y a rien de mal là dedans, c’est même un point positif. Le groupe propose autre chose qu’une musique sur-produite avec des effets à tous les point de vue. Pourtant le groupe propose beaucoup de parties électroniques. On a donc l’impression d’écouter du Moroder ou du Cerrone sur l’instrumental « Boy Racers ».

Metronomy sort donc un album aux compositions simples mais riches en émotions avec une production atypique pour notre époque. Le groupe ne se repose pas sur le succès de leur précédent album et expérimente de nouvelle sonorités au plus grand plaisir des aficionados de musique pop. « Love Letters » est un album ensoleillé qui sera certainement le remède ultime à vos coup de blues.

La Note: 

5

Laisser un commentaire