Four Tet – Morning Evening

C’est toujours le sourire aux lèvres qu’on lance l’écoute d’un nouvel album de Four Tet. Dj et compositeur anglais de 35 ans, Kieran Hebden de son vrai nom, a déjà de beaux disques derrière lui. On pense bien évidemment au traumatisant Beautiful Rewind sorti en 2013. Cet album démontrait tout le talent et la maîtrise du britannique. Les machines n’ont aucun secret pour lui. Il en fait encore la preuve avec Morning/Evening, un nouvel opus plus conceptuel et ambiant que ses prédécesseurs mais toujours aussi délicieux.

L’été indien

Morning/Evening est un album particulier. Deux longs morceaux de 20 minutes chacun se partagent l’affiche. Ce format favorise donc l’écoute du disque en format vinyle. La première face s’intitule tout simplement « Morning ». Décollez vous les paupières, une nouvelle journée s’annonce. Radieuse et pleine d’enthousiasme, elle promet monts et merveilles. On saute alors vite de notre lit pour ouvrir grand les volets et on part se perdre dans des terres indiennes trafiquées à coup de rythmes house. Je ne suis d’habitude pas fan du mélange entre chants exotiques et instrumentations électroniques. La vague des beatmakers français se perd d’ailleurs beaucoup trop dans ce filon. Pourtant, Four Tet réussi à trouver la bonne recette. Kieran Hebden rend ici un bel hommage aux origines indiennes de sa maman tout en rappelant les fructueuses expérimentations de Chassol.

Sous le soleil

La deuxième « face » est consacrée au couché de soleil et aux premiers pas du monde de la nuit sur celui de la lumière. Beaucoup plus calme et spirituel, « Evening » est le morceau parfait pour se détendre et laisser ses paupières s’alourdir après une journée de découverte et d’aventures. Introspectif à souhait, ce morceau demande un environnement d’écoute calme et serein. Ce n’est certainement pas ce titre qui va vous donner la pêche de bon matin dans vos trajets en métro mais, avec un peu de sérieux et de lâcher prise il devient sublime.

Ce nouvel album confirme et renforce l’admiration que j’éprouve envers Four Tet. Sachant se renouveler et proposer une musique innovante, apaisante et intelligente, le Dj anglais nous transporte encore un fois dans de nouvelles contrées où l’on explore chaque recoin avec curiosité. Deux morceaux de vingt minutes peuvent faire peur, à juste titre. Néanmoins, il faut parfois savoir fermer les yeux, se laisser guider par la musique et la laisser nous transformer.

La Note:

 5

Laisser un commentaire