Deafheaven – New Bermuda

cover

Il nous faisait languir et trépigner d’impatience et il est enfin là, entre nos mains et dans nos oreilles pour un intense périple entre vents et marées. New Bermuda est donc le nom du nouveau séisme sonore signé Deafheaven. Non, New Bermuda ne se traduit pas par « nouveau bermuda » mais bel et bien par « nouvelles Bermudes » (par contre les bermudas nous viennent tout droit de l’archipel). La parenthèse google traduction étant faite, revenons à nos moutons. C’est en 2013 que Deafheaven a mis tout le monde d’accord avec l’album Sunbather. Mélange de Death Metal et de Shoegaze, le groupe mise sur une intensité hors du commun aux failles post-rock des plus inventives. Souvent qualifiés de hipster du Metal, les cinq membres du groupe répondent avec un grand doigt d’honneur à ces critiques totalement idiotes. Ce doigt d’honneur c’est celui de New Bermuda, un album dans la droite lignée du précédent album: un tremblement de terre auditif !

C’est l’heure du cataclysme !

Préparer votre sac de survie car le paysage dépeint par Deafheaven est apocalyptique. À l’instar de l’artwork de Allison Schulnik, c’est un gigantesque tsunami qui s’apprête à nous frapper de plein fouet. Cette fureur est parfaitement retranscrite aux travers des cinq morceaux de New Bermuda. Cinq titres ? Ça semble léger pour un album ? Deafheaven est un groupe qui aime installer des atmosphères afin nous raconter des histoires dans les meilleures conditions, les morceaux tournent donc autour des dix minutes. Le format parfait pour vivre de bouleversantes aventures.

Le shoegaze sur la touche.

Le shoeagaze est ce qui fait le sel de la musique de Deafheaven. Cette facette du groupe est pourtant un peu plus en retrait sur ce nouveau disque, laissant une plus grande place aux haletantes cavalcades Death Metal. New Bermuda est alors plus torrentiel que les précédents albums du groupe. Il ne s’agit pourtant pas de black metal pur et dur. La plupart des morceaux contiennent leurs moments d’accalmie, de quoi ralentir le rythme avant de repartir en plein milieu de la tornade. « Baby Blue » est certainement le morceau le plus shoegaze de l’album, son final est un vrai régal et démontre que le groupe maîtrise à la perfection son sujet. Deafheaven a certainement trouvé le bon dosage entre Metal et Shoegaze.

Dans un registre un chouilla plus Metal que les albums précédents, New Bermuda est tout de même un album particulier. Une musique entre deux univers, deux mondes qui se confrontent. Un grand moment de musique. Il ne saura pourtant pas ravir toutes les oreilles de part ses instants de violences exacerbés. Cependant, certains aficionados de Rock indépendants devraient être attirés par la démarche du groupe californien.

La Note:

5

Une pensée sur “Deafheaven – New Bermuda

Laisser un commentaire